Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Départs - 7 Salle de communication

Auteur de recits


Récit écrit par Gregor.
Auteur homme.    Contacts de l'auteur : gregorsparfelgmailcom



histoire publiée le 02-04-2013
Catégorie :Fantastique, SF, Fantasy, Uchronie
Histoire 8409-g346

Titre : Départs - 7 Salle de communication

SF anticipation  Apocalypse  Survie 
 
 

Départs - 7 Salle de communication


--- Salle de communication ---

Après avoir fait connaissance avec Marino et que celui-ci ai pris congé de nous, Elsa m'entraine vers une pièce jouxtant le grand entrepôt.
- Voici la salle de communication.
Je découvre un lieu remplis d'écrans, de claviers et de machines diverses. Sur un fauteuil est avachi un homme d'une quarantaine d'années, ventripotent, portant une barbe de trois jours avec sur la tête un casque muni d'un micro.
- Voici Mickael, un ancien brancardier de l'hôpital reconverti en spécialiste de la communication !
Le Mickael en question ne semble pas nous avoir aperçu, occupé qu'il est à parler avec je ne sais qui. J'entend des bribes de conversation où il est question d'avion arrivé à bon port. Etonné je demande à Elsa :
- Il y a encore des avions qui volent malgré le chaos ?
- Oui, mais c'est périlleux, les pilotes ont beaucoup de courage, il y a malheureusement des accidents. Ils doivent voler en essayant d'éviter les zones de vents violents et les nuages radioactifs ce qui n'est vraiment pas évident.
Elsa me montre du doigt plusieurs écrans sur lesquels sont affichés différentes cartes vraisemblablement météorologiques.
- Fort heureusement, de nombreux satellites fonctionnent encore, ils sont très utiles non seulement pour communiquer avec d'autres abris mais aussi pour nous donner des informations météo qui servent à choisir le bon moment pour prendre le risque de faire décoller un avion.
- Mais d'où peuvent décoller les avions ?
- Comme tu t'en doutes les gros aéroports civils et militaires ont été complètement détruits, ce furent d'ailleurs parmi les endroits touchés en priorité par les missiles. Fort heureusement la plupart des petits aérodromes n'ont eux pas été touchés et en ce qui nous concerne, nous en utilisons un situé tout près d'ici, pas loin de Chartres, celui ci n'est pas bien important mais dispose tout de même de pistes pouvant faire décoller des avions transall pratiques pour le transport de matériel.
Je prends alors conscience que tout n'est pas complètement fichu, qu'il reste tout de même des survivants et que ceux ci semblent s'organiser et se battre contre le mauvais sors.
- Vous communiquez avec qui ? Il y a beaucoup de lieux semblables à ici ?
- Difficile à dire, mais il semble que oui, il existe tout de même de nombreux abris antiatomiques, nous sommes en rapport avec beaucoup d'entre eux à travers le monde, nous essayons de nous entraider. Cependant il faut rester méfiants, certaines communautés sont devenus belliqueuses, le désespoir et l'autarcie agit de façon négative sur les individus. Des groupes comme le notre s'en sortent car on a un projet pour lequel on se bat mais d'autres n'ont pas cette chance. Nous sommes devenus méfiants, nombreux sont les hommes et femmes qui ont perdu la raison, qui se sont montés en sectes, qui ont sombrés dans la violence... On a même vu des cas de cannibalisme...
J'accepte mieux alors la présence de l'arme que j'ai vu portée tout à l'heure par Marino, je comprend que l'anarchie, la peur, la dépression se sont installées dans la plupart des groupes humains. Je frissonne à l'idée de ce que doivent vivre ces personnes qui enfermées dans leur bunker n'ont plus aucun espoir d'avenir.
Elsa me prend alors la main et caresse celle ci.
- Ne t'en fait pas Grégor, pour nous cela va aller, on a un projet solide, l'organisation que ta sœur et ses collègues ont mis en place n'est pas irréaliste. On sait tous que cela ne sera pas forcement facile et que l'échec peut être au bout du chemin mais au moins nous avons un but et un espoir et crois moi, dans ce monde devenu fou, cela vaut de l'or !
La caresse d'Elsa sur le dos de ma main me fait frissonner, cette fille a beaucoup de charme et son optimisme agit comme un baume apaisant sur mes soucis.
- Je te remercie beaucoup pour ton aide et tes soins, tu es une merveilleuse infirmière !
Elle sourie, cette fille est décidément adorable...
- En fait je ne suis pas infirmière, je suis docteur et avant la catastrophe j'étais à quelques jours des résultats de l'examen que j'avais passé pour devenir spécialiste.
- Spécialisée dans quoi ?
- En cardiologie... Pour soigner les jolis cœurs dans ton genre...
Tout en me disant cela, Elsa approche son visage du mien et viens poser ses lèvres sur les miennes...


--- > Récapitulation des chapitres précédents :

Départs - 1 L'éveil : http://www.des-histoires.com/lire.php?histoire=8265
Départs - 2 Régénéré : http://www.des-histoires.com/lire.php?histoire=8266
Départs - 3 Morgane : http://www.des-histoires.com/lire.php?histoire=8303
Départs - 4 Révélations : http://www.des-histoires.com/lire.php?histoire=8327
Départs - 5 Espoir : http://www.des-histoires.com/lire.php?histoire=8328
Départs - 6 L'abri : http://www.des-histoires.com/lire.php?histoire=8387



Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Départs - 7 Salle de communication

Soyez le premier à donner votre avis, après lecture, sur cette histoire...





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø