Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Les enfants de la Terre

Auteur de recits


Récit écrit par Djibouti.
Auteur homme.    Contacts de l'auteur : ecrireverthotmailfr



histoire publiée le 05-03-2013
Catégorie :Fantastique, SF, Fantasy, Uchronie
Histoire 8384-d298

Titre : Les enfants de la Terre

SF fantasy  Pollution  Ecologie 
 
 

Les enfants de la Terre


LES ENFANTS DE LA TERRE

«Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre
Pollué la dernière goutte d'eau
Tué le dernier animal et pêché le dernier poisson
Alors il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible»
Proverbe indien

On raconte qu’il y a très longtemps avant les dinosaures vivaient sur la terre des êtres mystérieux. Ils étaient quatre. Ces êtres pouvaient prendre les formes qu’ils voulaient. Leurs pouvoirs étaient énormes car ils étaient les enfants de la terre. Chacune de ces créatures avait un pouvoir spécifique.
L’un d’entre eux ressemblait à une forêt et avait le pouvoir de la photosynthèse. Un autre ressemblait à une montagne de diamant et pouvait stocker sans permettre une fuite quelconque de ce qu’il transportait. Le troisième n’avait pas un corps palpable, il était constitué de feu et avait le pouvoir de brûler tout ce qu’il touchait.
Un quatrième être ressemblait à une algue géante et avait des petits orifices partout sur le corps.
Leur mission était de protéger la terre et ses habitants, contre les habitants eux-mêmes.

La Terre savait que dans un avenir lointain les hommes constitueraient pour elle un réel danger. Car, ces derniers inconsciemment fabriqueraient une arme redoutable et à double tranchant, la Pollution. Sachant que la Terre est notre seule demeure connue dans cet univers jusqu’à aujourd’hui, qualifier les actes des hommes d’inconscient est paradoxal. « Sciemment et suicidaire » s’emploieraient harmonieusement dans ce contexte, car les hommes d’aujourd’hui vont sur la Lune. Par conséquent savent. Le savoir étant une lumière qui nous guide dans le noir et nous permet de faire la différence entre le bien et le mal.

La naissance de l’empire Pollution

Le fait de dégager dans l’air une quantité importante de gaz carbonique dont on connaît l’effet dévastateur a donné vie à un terrible ennemi que nous appelons la pollution. Cette naissance non souhaitée est davantage exacerbée par l’absence du phénomène qu’on appelait la photosynthèse et qui permettait de réduire considérablement ce dangereux gaz. Car les hommes toujours à la recherche de croissance détruisent les forets pour produire et vendre plus.

Je ne peux dresser un tableau idyllique de l’histoire de la terre. Au contraire, je dirais même que le constat était macabre. Puisque, toujours en quête de pouvoir et de fortune les hommes se sont livrés combats tuant, pillant, détruisant tout. Pour cette sordide besogne les hommes héritaient simplement d’un pouvoir qui finissaient toujours par les quitter et des richesses qu’ils ne pouvaient emporter avec leur disparition car nous finissons inévitablement dans un tombeau tout seul. Mais je peux dire sciemment que les pertes de vies sont colossales de nos jours, car une vie est une vie qu’il s’agisse d’animaux, de plantes ou d’êtres humains. Et nous savons tous qu’aujourd’hui, à cause de la pollution beaucoup plus de vies périssent chaque instant sur cette planète.

Les gouvernements décidèrent de tripler la croissance, pour pouvoir exporter plus. Plus qu’il n’en fallait, plus que la terre ne le tolérait. Ils ont rasé des forêts, augmenté la taille des mines. Ils envoyèrent des bateaux de pêche et vidèrent les mers des poissons petits, grands, crustacés, arrachèrent les ailerons aux requins et rejetèrent les corps à la mer. Ils chassèrent des baleines.
Après les discours utopiques destinés à calmer les populations afin d’éviter qu’elles basculassent dans le camp des écologistes, ces gouvernements de la destruction avaient pour excuse le bien être des hommes ou la croissance. Selon eux toutes ces souffrances que ces êtres vivants enduraient étaient pour la bonne cause.
Les usines tournaient au maximum et dégageaient dans l’atmosphère un dangereux gaz appelé, gaz carbonique.

La pollution, le terrible ennemi fabriqué en toutes pièces par les hommes, avait déjà réussi à construire son empire et Dieu sait comment cela était néfaste à la survie de l’homme et autres espèces sur cette planète.
L’un de ses meilleurs lieutenants s’appelait Gazo, un être terrifiant constitué de gaz carbonique et capable de tuer sur des kilomètres, provoquant le réchauffement climatique et perturbant l’équilibre de l’écosystème.
Un autre soldat nommé infecto avait le pouvoir d’infecter tout sur son passage. Son corps était fait de toutes sortes d’ordures non biodégradables et conservait dans ses entrailles des restes de nourritures que nous jetons et bien d’autres matières organiques.
Le déversement ou stockage des produits toxiques dans les pays en revers de fortune avait donné naissance à un être invisible Toxico qui tuait tout doucement avec le temps et d’une manière affreuse ces malheureux habitants. Ces derniers mouraient de cancer ou autres maladies aussi meurtrières.

Et ainsi est né Petrolo.
Le pétrole déversé en mer constitue une pollution importante et préoccupante à l'échelle globale. Sachant que le cinquième de la production provient des gisements offshores, des accidents surviennent pendant l'extraction et le transport des hydrocarbures. On estime à six millions de tonnes par an la quantité d'hydrocarbures introduite dans les océans par l'activité humaine ce qui constitue par conséquent une cause fondamentale de la pollution des océans.
Sachant que l'on estime à 6 millions de tonnes la quantité d'hydrocarbures introduite tous les ans dans les océans et qu’une tonne peut recouvrir environ une surface de 12 kilomètres carrés; les océans sont donc contaminés de façon quasi permanente par un film d'hydrocarbures.
Aussi dramatiques que soient les conséquences à court terme d'une pollution par hydrocarbure, il n’y a donc quasiment pas de traces à long terme.


Les dégâts causés par la pollution

Dans le pôle nord.
Des ours polaires amaigris à cause de la nourriture qui se faisait rare mourraient chaque jour. Les glaciers perdaient chaque instant une partie de leur glace. Et certaines espèces qui n’arrivaient pas à s’adapter à une température plus élevée disparaissaient à tous jamais.
Le coupable c’est le réchauffement climatique, conséquence directe du rejet important de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Gazo perturbait sévèrement l’équilibre de l’écosystème de la terre et provoquait dans certains endroits une forte chaleur et dans d’autres des pluies diluviennes et des cyclones.

On observait dans certains pays des phénomènes étranges. Des poissons, gros et petits échouaient sur les plages. Des oiseaux marins couverts de substances noirâtres et gluantes couvraient les plages sur plusieurs kilomètres.
Le coupable c’est la pollution des mers par le pétrole, déversé par les grands pétroliers faisant le relaie entre le continent et les gisements offshore.

On constatait aussi le nombre de cas de cancer et d’autres maladies aussi graves, augmenter d’une façon inquiétantes dans les pays « stocks » pour déchets toxiques. Ces pauvres habitants mourraient après avoir longtemps soufferts.


La défense naturelle de la Terre ou le réveil des enfants de la terre

C’est ainsi que la terre fatiguée de subir décida de se révolter contre ces grossières offenses des hommes. Elle demanda à ses enfants de se réveiller, il était temps de défendre leur chère mère contre les génocidaires qui s’en prenaient à elle.

En Asie, le sol s’ouvrit sur plusieurs kilomètres dans l’immense territoire de la province Xi Leng. Les paysans effrayés et pensant aux traditionnels tremblements de terre coururent dans tous les sens. Soudain, un bruit attira leur attention, c’était le bruit de craquements de branches d’arbres. Et tout à coup sorti de la terre une forêt. C’était un merveilleux spectacle auquel assistèrent les habitants de cette contrée. Des espèces d’arbres qu’ils n’avaient jamais vus et qui s’élevaient vers le ciel comme si ils voulaient attraper les nuages. Des arbres d’une beauté sublime déployèrent leurs branches et feuillages multicolores. Enfin, c’était l’enfant du continent asiatique qui sortait de son hibernation, il était énorme, son corps était couvert d’arbres. On dirait qu’il portait sur son dos la jungle amazonienne. Sa mission était de combattre le gaz carbonique par la photosynthèse.
A son réveil il fut surpris de voir un brouillard épais couvrir l’atmosphère. C’était Gazo qui dominait le ciel chinois. On ne voyait presque rien car les usines tournaient au maximum, et proportionnellement à la population chinoise, les véhicules étaient nombreux à contribuer au renforcement de Gazo.

En Amérique.
Les habitants du Panama vivaient en osmose avec leur terre. Certains étaient des cultivateurs, d’autres éleveurs. Un jour des étrangers débarquèrent et se mirent à enterrer des fûts et de sachets noirs sur leurs terres. Quelques jours après, ils remarquèrent des phénomènes étranges. Les plantes mourraient dans tous les champs et les bétails aussi. Ne comprenant pas ce qui leur arrivait ils se mirent à prier Dieu pour que tout redevienne comme avant.

Une nuit, c’était la pleine lune et la terre était bien éclairée. Soudain, une forte lumière sortit des entrailles de la terre. Les paysans se demandèrent d’où provenait cette lumière et sortirent tous de leurs maisons. Certains se dirigèrent vers la lumière qui grandissait de plus en plus et s’arrêtèrent à un mile. Ils remarquèrent que la terre s’était ouverte sur plusieurs kilomètres et tout au long de l’ouverture des faisceaux lumineux tendaient leurs bras vers le ciel. Se posant de multitudes de questions, les habitants avancèrent avec prudence. C’est à ce moment précis, comme pour leur donner une réponse qu’émergea une sorte de montagne dont le corps était couvert de diamant, cristal et bien d’autres minerais.
C’était l’enfant de l’Amérique qui se réveillait. Il sortit du ventre de sa mère et s’envola vers le lieu de rendez-vous. Il avait pour mission de combattre la toxicité émanant des différents produits chimiques enterrés dans la région. En effet, le déversement de déchets toxiques et les armes non désamorcées ont donné naissance à Toxico qui tuait à petit feu les habitants des alentours. Des maladies telles que le cancer enlevaient chaque instant un père de famille par-là, une mère par ci et surtout des enfants.


En Europe.
Les dégâts causés par la marée noire étaient considérables et intolérable. Des poissons, oiseaux marins mouraient en quantité et échouaient tous les jours sur les plages. Et à cause de ces marées noires des familles de pécheurs se voyaient privés de leur pain parfois durant des semaines ou des mois.
Un jour, un pécheur révolté décida de s’éloigner des côtes pour aller pêcher au large. Avec sa petite embarcation il essayait de traverser ce film d’hydrocarbure et jeter l’ancre à un endroit où l’eau était pure. Mais ne pouvant y parvenir avec son moyen de transport il se découragea et médita en pleine mer. Soudain, il remarqua qu’il était entouré par une sorte d’algues qu’il n’avait jamais vu. Des algues éponges géantes, car les feuilles étaient épaisses et pleines de petits orifices. Surpris par ce spectacle, le pécheur s’inquiéta et fit demi-tour. Mais au moment où il s’approchait des cotes il aperçut l’algue géante se lever et prendre des formes bizarres tantôt un poisson géant, tantôt un crustacé et bien d’autres espèces marines. Le pauvre pécheur pensant qu’il était en proie à une hallucination décida de s’éloigner de cet endroit le plus rapidement possible.

C’était le réveil de l’enfant européen qui s’en alla, à la nage vers le lieu de la réunion. Sa mission : combattre la marée noire et purifié la mer.




En Afrique et dans le tiers monde.
Le principal ennemi de l’environnement dans ces coins de la planète c’est bien sûr la pauvreté.
D’abord, l’absence de centres d’incinération des ordures ménagères qui engendre l’accumulation de montagnes de déchets partout dans les coins les plus pauvres des pays. Ces déchets finissent par contaminer les rivières d’où sont puisées les eaux potables. Les maladies causées par la pollution de ces eaux font des ravages parmi ces populations que le malheur accable déjà.

Ensuite, l’extrême pauvreté de ces habitants qui vivent et naissent dans la précarité, les oblige à couper des arbres et massacrer sans retenue des animaux.
La déforestation et le braconnage sont des conséquences directes de la pauvreté dans ces endroits de la Terre.

Et un jour, un volcan surplombant les villages, témoin au quotidien, de ce malheureux spectacle décida de se réveiller. Mais, ce n’était pas un réveil comme les autres. On ne voyait point de fumée, de rejet de cendres ou de laves. Tout ce qu’on voyait c’était un être formé de feu prenant toutes les formes sortir et s’envoler.


Les guerriers de la terre

Enfin ils étaient réveillés et réunis. La réunion commença mais aucun son ne provenait du groupe. Leur moyen de communication était la télépathie. Ils entendaient la voix de leur mère dans leurs têtes et répondaient de la même manière.
Une décision urgente devait être prise car il fallait à tout prix arrêter la pollution qui causait des dégâts considérables. Et c’est pour cela qu’ils ont décidé de l’attaquer à la source.

La fin justifie-t-elle les moyens? En tout cas ils étaient obligés de combattre les hommes pour parvenir à leur fin, donc il fallait le faire par l’intermédiaire d’autres hommes. Pour accomplir cette mission un choix parmi les plus braves défenseurs de la nature s’imposait. Comme Paul Watson qui était un fervent défenseurs des espèces marines.
Ils commencèrent par les pays signataires car ceux qui n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto appartenaient à l’empire de la pollution. Et, il était très difficile de les aider.

Dans chaque continent apparurent les guerriers de la terre. Ils n’étaient autres que des hommes et femmes qui avaient consacré leur temps à combattre la pollution et ses alliés entre autres les gouvernements.
Ces hommes et femmes se virent dotés d’un grand pouvoir, d’abord ils communiquaient entre eux par le même moyen que certains animaux comme les éléphants. Ils pensaient au message qu’ils voulaient transmettre et ensuite tapaient avec leurs pieds sur le sol. Et les vibrations transportaient le message jusqu’à l’autre guerrier. Au fait, ils avaient hérités tout simplement de tous les sixième sens dont bénéficient les animaux. Ils pouvaient même s’envoler. Aussi, ils avaient trouvé un moyen très naturel de se nourrir ainsi que leur famille. Ils commencèrent par s’installer tous dans les campagnes, achetèrent des vastes terrains et plantèrent des céréales, légumes et tous ce dont ils avaient besoin pour se nourrir. Ensuite, ils décidèrent de construire des fours géants en argile. Ils ont sacrifié le moyen moderne de vivre pour accomplir la délicate mission qui leur était assignée c'est-à-dire sauver la terre.
Le comportement de ces hommes et femmes inquiéta leurs proches. Eux-mêmes ne comprenaient pas ce qui leurs arrivaient mais cela ne leur gêna guère car ils avaient plus que jamais des habitudes saines et ainsi ne contribuaient pas à la prolifération des gaz à effets de serre.

Leur moyen de transport était le même que les oiseaux et une nuit ils s’envolèrent tous très loin pour assister à une réunion avec les enfants de la terre dans le pacifique. Ils arrivèrent un par un et atterrirent dans un endroit paradisiaque. Il y avait toute sorte de plantes, des espèces disparues de la surface de la terre, ce qui émerveilla en particulier le botaniste XXX qui n’en revenait pas. Ils continuèrent à avancer et un bruit attira leur attention, c’était des animaux, des espèces éteintes depuis longtemps. Le spécialiste concerné observa longuement ces animaux et éclata en sanglot car il avait tout mis en œuvre pour essayer de les sauver. Ensuite ils arrivèrent près d’un aquarium géant et c’était au tour de Paul Watson, d’être surpris par la vue de certaines espèces marines qu’on ne voyait plus dans les mers. Et si Brigitte Bardot et le commandant Cousteau étaient en vie ils seraient aussi heureux et émerveillés. Apres ces merveilleuses découvertes ils arrivèrent sur une sorte de clairière où siégeaient des êtres mystérieux, ils étaient quatre. Devant ces êtres géants qui changeaient constamment de couleur faisant penser à un spectre, brillait quelque chose qu’ils fixaient sans bouger. La lumière qu’on apercevait était au fait des sortes de cristal servant d’écrans géants dans lesquels les enfants observaient les conséquences de la pollution. Chaque enfant regardait son continent et constatant les dégâts réfléchissaient sur la manière de procéder afin d’y remédier.
Nos guerriers s’approchèrent. Soudain un tapis en gazon bien vert apparu et se rallongea sous leurs pieds en guise d’accueil et les enfants de la terre communiquant toujours sans bruits leur firent signent de les rejoindre.


L’éducation des guerriers

Bien que nos guerriers savaient quelque chose sur la façon de protéger l’environnement, ils ont reçu ce jour-là une formation complète sur tous les moyens nécessaires pour y parvenir. Et leur première mission était d’enseigner tous ce qu’ils avaient appris, aux peuples du monde entier.

La première leçon était de sensibiliser les gens sur le respect de la nature. Inculquer dans les esprits combien le fait de jeter des ordures partout était néfaste à l’environnement et par conséquent aux êtres vivants. Faire comprendre aux habitants de toutes les couches sociales que ce simple geste était de plus funeste et nuisible à l’environnement.

La seconde leçon était de ne pas couper des arbres mais au contraire de les planter en masse car les arbres aident à combattre la pollution en absorbant le gaz carbonique qui provient des usines, des voitures en rejetant de l’oxygène que nous respirons.

La troisième leçon était ce que nous appelons le développement durable et qui consiste à utiliser l’énergie renouvelable tels que les panneaux solaires, éoliennes…etc.

QUELQUES GESTES A ADOPTER

*Repérer les emplacements appropriés pour vous débarrasser de vos déchets et huiles de vidanges

*Ne jamais jeter à la mer des sacs en plastique

*Plutôt qu'un détergent, utiliser un savon biodégradable

*Eviter de considérer le port ou la plage comme un lieu de résidence

*Respecter les tailles minimales de capture pour les poissons, les crustacés et les coquillages
(Attention ! Certaines espèces sont protégées et d'autres sont soumises à
des interdictions de pêches durant certaines périodes et sur certaines zones.)

*Jeter votre ancre le plus souvent possible sur des bancs de sables


guerre

Les enfants de la terre ont mis en place une stratégie de contre-attaque pour faire face aux agressions orchestrées par la pollution et ses alliés. La résurrection des terres qu’on croyait mortes en était une, car les pesticides ou engrais chimiques avaient causé la mort de beaucoup de parcelles à travers le monde. Les enfants redonnèrent la vie à ces lopins de terre en y enterrant des engrais naturels comme la bouse de vache ou autres excréments d’animaux ayant les mêmes vertus. Et chaque enfant y ajouta sa potion magique pour accélérer le processus. Après avoir ressuscité ces terres les enfants et leurs alliés y plantèrent des arbres. En quelques jours seulement, des forêts poussèrent partout dans le monde. Leurs devoirs étaient de combattre Gazo le terrible ennemi, en absorbant le maximum de gaz carbonique dont il était constitué et le transformer en oxygène. Affaiblit par cette attaque il se retira dans les autres pays non signataire du protocole de Kyoto.

Ensuite, il fallait combattre Infecto et le seul moyen d’y parvenir était l’incinération, car il avait conquis bien de terres à travers le monde, ces terres c’était le tiers monde.
Brûler tous ces déchets était primordial pour tuer Infecto mais c’était aussi une mission très délicate vue la superficie à nettoyer. Mais avant de commencer il fallait les rassembler dans un endroit loin des habitations. Il a fallu que les quatre enfants se mettent ensemble pour transporter ces déchets. Une fois cette tâche accomplie, les enfants ont pensé aux volcans, car on avait besoin de feu pour brûler ces ordures. L’un des enfants qui avait le pouvoir de feu alla se nourrir dans les volcans de tous les continents et survola le tiers monde et mit le feu aux montagnes d’ordures amassées dans chaque pays. Partout dans le tiers monde, on aperçut un feu énorme et entendit un grognement horrible c’était Infecto qui agonisait.

Mais il restait encore beaucoup de travail aux enfants. Car un redoutable ennemi avait conquis les mers. C’était Petrolo qui massacrait les espèces marines, les oiseaux marins et contribuait ainsi à la disparition de certaines espèces. Il menaçait dangereusement les espèces endémiques.
Pour le combattre les enfants ont eu recours au service de leur frère qui avait le pouvoir d’absorber. Il a donné naissance à une sorte d’algue éponge qui avaient d’innombrables feuilles énormes et des petites orifices. Il les planta dans toutes les mers du monde et cette algue absorba le pétrole déversé dans les mers. Ainsi arrivait la fin de Petrolo qui avait causé tant de dégâts à la mer et aux animaux marins.

Les déchets toxiques provoquaient le cancer et bien d’autre mal chez les habitants de pays pauvres déjà accablés par la misère, car ce sont eux qui servaient de décharge pour les pays riches contre une obole à côté des ravages qui en découlait. Toxico était invisible mais tuait beaucoup.

Ces déchets devaient absolument être éloignés des endroits habités par des êtres vivants. Cette tache incombait à l’enfant constitué de minerai. Il se transforma en un conteneur géant en diamant avec des bras. Il se mit à déterrer les déchets toxiques de tous les pays du monde et le stocka dans son ventre. Et, les déchets disparurent tout simplement

Une fois leur mission achevée, les enfants et les défenseurs de l’environnement se retrouvèrent au même endroit où ils s’étaient rencontrés. La Terre ordonna à ses petits de veiller à sa protection par l’intermédiaire des hommes dorénavant et leur défendit d’intervenir directement sauf en cas de force majeure.
Une dernière réunion fut tenue pour expliquer aux hommes la manière dont ils devaient agir pour mieux combattre la pollution.
Il fallait sans perdre de temps, former les enfants dès l’école primaire pour constituer une armée de défenseurs de l’environnement. Car ils savaient que l’empire de la pollution renaîtrait de ses cendres.
Après la réunion les hommes rentrèrent chez eux, et les enfants de la Terre retournèrent chacun dans son continent pour s’y reposer et reprendre de force après un si long combat.








Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Les enfants de la Terre

Soyez le premier à donner votre avis, après lecture, sur cette histoire...





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø