Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Départs - 2 Régénéré

Auteur de recits


Récit écrit par Gregor.
Auteur homme.    Contacts de l'auteur : gregorsparfelgmailcom



histoire publiée le 25-02-2011
Catégorie :Fantastique, SF, Fantasy, Uchronie
Histoire 8266-g336

Titre : Départs - 2 Régénéré

SF anticipation 
 
 

Départs - 2 Régénéré


--- Régénéré ---

Cela fait maintenant deux jours que j'ai émergé de mon long sommeil, c'est toujours Elsa qui s'occupe de moi et à chaque fois qu'elle passe faire un tour dans ma chambre elle me rassure sur mon état de santé et c'est vrai que même si je n'ai pas encore récupéré la parole je me sens reprendre des forces rapidement. Je n'ai d'ailleurs plus aucun appareil branché à mon corps, fini les sondes et perfusions. Pour me surveiller j'ai Fleming !

Fleming est un robot médical chargé de surveiller les patients, c'est lui qui a sonné quand je me suis éveillé pour la première fois afin de prévenir Elsa que j'avais repris connaissance. Il m'est très utile, j'arrive avec des gestes à lui faire comprendre quand j'ai soif ou quand j'ai besoin qu'il m'apporte quelque chose.
Si mon infirmière m'est fort sympathique, je lui reproche cependant de ne pas m'en dire plus sur ma personne et sur la cause de mon hospitalisation et vue que je ne peux lui poser de questions cela me frustre pas mal.

Car ma mémoire continue à m'échapper tout au plus j'ai pu retrouver quelques bribes de souvenirs et de ce fait quelques renseignements :
Je m'appelle Gregor Sparfel, je suis français, j'ai des flash d'une enfance passée en Bretagne et d'une vie de jeune adulte passé à Paris. Certains visages reviennent souvent et je pense que parmi eux il y a mes parents, frères ou sœurs, amis, amies... Mais malheureusement je n'arrive pas à savoir qui est qui ! Me reviennent aussi des souvenirs d'air de musiques, d'odeurs, de goûts ; toute une gamme de sensations qui me sont agréables et qui m'aident à garder bon moral.

Selon Elsa un docteur va passer me voir pour vérifier les résultats des différentes analyses et si tout va bien, ce dont elle ne doute pas, je commencerai avec elle ma rééducation.

Il y a tout de même des choses qui me chiffonnent :
En premier lieu la chambre, pourquoi n'y a t-il pas de fenêtres ? C'est quand même étrange qu'il n'y ait aucune vue sur l'extérieur.
En second lieu je n'ai encore vu personne à part Elsa et deux ou trois autres infirmières ou membres du personnel, je veux dire par là aucune personne venant s'inquiéter de ma santé, aucune famille, aucun ami. Pourtant je ne pense pas être en chambre stérile et donc les visites devraient être autorisées !
Et puis pourquoi le personnel ne me parle pas plus de moi ou de ce qui m'est arrivé ?
Et surtout pourquoi je n'ai aucun moyen de communication ? Pas de téléphone, pas d'ordinateur, pas de Net.5 ! Je n'ai aucune idée de la date exacte à laquelle nous sommes mais je me souviens quand même que les objets de communication sont légions dans nos vies. Même Fleming devrait être équipé d'une connexion à Net.5 et apparemment il n'en est rien, du moins quand j'essaie de lui faire comprendre que je veux m'y connecter il n'a pas l'air de saisir ce que je lui demande (ou fait semblant de ne pas comprendre)...

Il me tarde vraiment de retrouver ma voix, des lors cela sera bien plus simple pour enfin avoir des réponses à mes questionnements.

Je suis tout à mes réflexions quand entre dans ma chambre un homme d'une cinquantaine d'années, les tempes grisonnantes, un léger embonpoint, pas très grand : je comprends que c'est le docteur dont m'avait parlé Elsa.
- Bonjour Monsieur Sparfel, je vois que vous récupérez vite, c'est bien. Pouvez-vous bouger la tête ?

Je lui fais signe en opinant du chef.
- Très bien je vais pouvoir vous poser des questions, faites moi un signe de oui ou non avec la tête.

J’opine encore.
- Bon, ressentez- vous une douleur quelconque ?

Je secoue la tête de gauche à droite.

Et c'est parti pour une série de questions dont les réponses sont des hochements ou secouements de tête ! A la fin de ce petit interrogatoire le docteur se présente enfin :
- Vous vous portez à merveille Monsieur Sparfel, au fait je suis le professeur Williams mais vous pourrez m'appeler Teddy, après tout nous sommes de vieilles connaissances nous deux puisque cela fait dix mois que je vous soigne !

Dix mois !!! A mes yeux ébahis le docteur reprend :
- Et oui Gregor, vous sortez d'une longue période passée en caisson de régénération. Vous revenez de loin et avez échappé de peu à la mort. Quand on vous a amené à moi il ne vous restait plus qu'un souffle de vie, seul votre cerveau était cent pour cent entier, le reste n'était que lambeaux et charpie. Mais rassurez-vous, j'ai tout remis en état et tout a bien repoussé... Vous voilà comme neuf à présent !

Caisson de régénération, il me semble me souvenir de cela mais il s'agissait d'un procédé extrêmement couteux auquel seuls quelques privilégiés pouvaient accéder.

- Votre amnésie n'est que passagère, vraisemblablement vous récupèrerez l'intégralité de vos souvenirs d'ici peu. A se sujet vous ferez sans aucun doute des progrès manifestes demain car j'ai une bonne nouvelle pour vous : demain en début d'après midi, vous recevrez la visite de votre sœur. On l'a avertie et elle a fait au plus vite pour vous rejoindre. Le fait de parler avec elle de votre vie passée va accélérer votre guérison.

Ma sœur ? J'ai donc une sœur ! Cette révélation me ravit et me trouble à la fois, agacé de ne savoir à quoi elle ressemble. Elle fait surement partie des visages qui défilent dans ma tête, portraits sur lesquels je n'arrive pas à mettre un nom.

- Monsieur Sparfel, je dois vous laisser à présent, je repasserai vous voir demain soir. Une dernière chose : vous allez sans nul doute être extrêmement surpris des révélations que votre sœur va vous faire, cela va vous choquer mais gardez à l'esprit que finalement vous avez en quelque sorte eu de la chance dans votre malheur. Le monde a bien changé vous savez et vos quelques mois en caisson de régénération plus le lent éveil de votre cerveau va adoucir les révélations de ce qu'il est advenu.
Et c'est sur ces derniers mots étranges que le professeur Williams quitte la pièce.

Je me sens pris d'un léger vertige, cette visite m’a fatigué et je sens le sommeil arriver. Avant de m'offrir un petit somme, je tourne la tête pour demander à Fleming un verre d'eau et là surprise un faible coassement sort de ma bouche... Ok, ce n'est qu'un son misérable et incompréhensible mais c'est la première fois depuis mon éveil que j'arrive à tirer quelque chose de mes cordes vocales... Avec un peu de chance, demain, je pourrai dire à ma sœur combien je suis heureux de la retrouver.



Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Départs - 2 Régénéré

Soyez le premier à donner votre avis, après lecture, sur cette histoire...





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø